Accueil >
>
>
Education du chat: punition ou récompense?
Bien éduquer mon animal
Votre note :
Conseils

>Education du chat: punition ou récompense?

Confondre le canapé avec son bac à litière, prendre ses maîtres pour une souris, faire ses griffes sur le fauteuil d’époque, ces situations exaspèrent très vite les propriétaires. Certes si ces comportements sont normaux, les propriétaires les considèrent vite comme gênants et indésirables. Ilspeuvent être enrayés par des thérapies comportementales comme la punition ou la récompense. Quelle est la meilleure méthode?

Un chat qui vient de se faire grondé
Bien éduquer son chat entre récompenses et punitions

 

La punition (renforcement négatif)

La punition se définit comme l’application d’un stimulus aversif au moment de l’émission de l’acte ce qui a pour effet de l’interrompre et d’en diminuer la probabilité de récidive. Afin d’être efficace, la punition doit être appliquée instantanément dès le début de l’exécution du comportement que l’on désire supprimer, par exemple, lorsque l’on voit le chat s’accroupir pour éliminer, voire faire ses griffes dans des endroits non appropriés.
Le chat associe alors la survenue de la punition avec le comportement qu’il commençait à mettre en œuvre et qui sera alors arrêté. Le stimulus doit être de nature aversive c’est-à-dire il doit être désagréable. En aucun cas la douleur est un stimulus aversif.
La sanction cesse immédiatement quand le chat adopte l’attitude recherchée. L’intensité du stimulus est d’emblée suffisante pour supprimer la réponse comportementale sans pour autant provoquer une réaction de peur ou d’agression.

Punition directe

Chez le chat, certains préconisent des claques appliquées avec le bout du doigt sur le nez du chat, voire de lui griffer le ventre avec les ongles, afin de mimer les comportements de la mère sanctionnant ses chatons. On parle de punitions directes.
Mais attention, vous risquez d’engendrer très rapidement un état de peur du chat vis-à-vis de vous. Le chat fuira, ira se cacher sous un meuble et la situation s’aggravera rapidement. Le chat deviendra anxieux.

Punition indirecte

Chez le chat, la punition doit être indépendante du propriétaire et surtout elle ne doit pas lui être associée. La punition doit lui tomber du ciel : il faut punir le chat à distance. On parle alors de punition indirecte. Des bruits secs comme claquer dans ses mains, voire lancer des objets dans sa direction (chausson, petit objet) sont des punitions indirectes, tout comme l’usage du pistolet à eau ou d’un vaporisateur pour plantes.
La punition est systématique à chaque fois que le comportement indésirable se produit mais faut-il encore être présent. La punition chez le chat reste cependant très difficile. Elle déclenche souvent chez ce dernier des réponses émotionnelles négatives, son utilisation est toujours très délicate, et peut se révéler une méthode dangereuse pour l’équilibre émotionnel du chat et ses relations avec vous.

 

 

Éviter les punitions

D’une façon générale, il vaut mieux éviter toute punition chez le chat et d’autant plus que trop souvent les punitions sont non appropriées car l’animal n’est pas pris sur le fait. Les punitions aversives afin de changer un mauvais comportement ont des effets secondaires préjudiciables.
Un exemple : si le chat urine en dehors de son bac et devant vous et que exaspéré, vous le preniez, en hurlant et en le mettant de force dans son bac à litière, il évitera ultérieurement son bac car il associera bac à litière et punition. Si le chat sort de la pièce alors qu’il vient juste d’uriner et que vous lui donniez une tape, le chat associera sorti de la pièce et punition, mais pas le fait d’avoir uriné sur le sol. Voilà comment toutes ses erreurs conditionnent un chat à être sale.

Un chat, tout comme n’importe quel animal ne se frappe pas. On n’obtient rien par la force et surtout chez cette espèce. Le chat si vous le punissez, il se sentira agressé et les relations affectives entre lui et vous vont très vite se dégrader.
Les dispositifs électroniques peuvent être une solution car votre présence n’est pas nécessaire.

 

 

Les dispositifs électroniques

On peut rendre l’endroit aversif en utilisant un dispositif électronique qui envoie de l’air comprimé quand le chat est dans son champ d’action (spray Ssscat®). Le Ssscat comprend deux éléments : un détecteur de mouvements et une bombonne aérosol. Le Ssscat détectera les mouvements du chat, fera entendre un son, puis si le chat continue son approche un jet de gaz, sans odeur et non toxique est émis. Après quelque temps d’utilisation, le son devient suffisant pour éloigner le chat et qui fera demi-tour. Mais faut-il encore qu’il n’existe qu’un seul un endroit non approprié.

 

 

La récompense (renforcement positif)

La récompense est toujours la meilleure façon d’éduquer et de rééduquer un animal. À la différence de la punition, elle intervient toujours à la fin de l’acte recherché, car autrement s’il elle est appliquée au début, le chat s’arrêtera. Par exemple, un chat qui urine dans son bac peut immédiatement, une fois qu’il est sorti de son bac, être récompensé. La récompense doit être très agréable et surtout motivante pour le chat. Si la récompense utilisée est accessible en permanence la motivation du chat sera faible et inversement.
Les renforcements positifs utilisables chez le chat sont plus limités que chez le chien. Les friandises sont les plus appréciées. Mais attention il ne suffit pas de donner des croquettes que le chat mange tous les jours, mais en revanche une friandise ou un aliment rarement donné. Les caresses sont aussi préconisées mais que sur certains chats. Les thérapies par le jeu particulièrement efficaces chez le chien, sont d’utilisation difficile chez le chat.
Le principal renforcement positif demeure pour le chat, l’alimentation. La récompense dans les apprentissages doit toujours être privilégiée, chez toutes les espèces, et tout particulièrement chez le chat. La récompense est systématique au départ, puis aléatoire. Ceci est nécessaire pour obtenir un fort degré de motivation.

Dr Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

 

Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
https://flic.kr/p/aGEBZZ
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Mon chat a les yeux qui coulent
Soigner une cystite chez le chat
Combien de temps dort un chat?
Prendre un second chat, est-ce vraiment une bonne idée?
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Akita Inu est un chien de grande taille au poil court qui est originaire du Japon. Il fait partie du groupe des Chiens de Type Spitz et de Type Primitif.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Isabelle Pasquet
Isabelle Pasquet

Docteur Vétérinaire

Je suis vétérinaire, depuis maintenant 9 ans, en médecine générale et en mé...

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...