Accueil >
>
>
Conseils pour éduquer son chiot à la propreté
Bien éduquer mon animal
Votre note :
Conseils

>Conseils pour éduquer son chiot à la propreté

Un chiot qui arrive chez vous ne fait pas ses besoins où il dort, mais il ne sait pas qu'il faut faire ses besoins hors de la maison. C’est un apprentissage plus ou moins long à la différence du chat qui élimine de suite dans sa litière. Rendre un chiot propre n’est pas aisé, demande du temps, de la patience mais aussi votre présence.

Un chien qui fait pipi à coté de la porte d'entrée
Conseils pour éduquer son chiot à la propreté

 

Combien de fois par jour faut-il sortir le chiot? 

Un chiot se soulage au réveil, après chaque repas, souvent même après une phase de jeu. Il est donc important pour le maître de parfaitement connaître ces moments. En pratique un chiot à deux mois doit être sorti toutes les deux heures. Le maître pourra ainsi anticiper en prenant le chiot dans ses bras afin de l'emmener à l'endroit désiré.


L’idéal lorsque cela est possible c’est de ne le poser par terre qu’à l’extérieur, cela évitera qu’il exonère dans l’ascenseur, le hall d’entrée de l’immeuble. Si le chiot est trop lourd à porter, il est possible alors de ne pas le laisser divaguer et de le sortir en laisse. Il est préférable d'emmener le chiot toujours aux mêmes endroits afin qu'il y retrouve ses propres odeurs.

 

 

La technique du « papier journal »… à bannir

Il faut absolument bannir la technique du papier journal, de la serpillière ou de l’alèse dans la maison, car cette technique entraîne un retard dans l’apprentissage de la propreté. Le chiot intégrera ce lieu d'élimination et même sorti, il attendra d'être de retour à la maison pour faire ses besoins. Un chiot est incapable de comprendre qu’il peut uriner et déféquer sur le papier journal mais qu’il doit aussi éliminer dehors.

 

 

Combien de temps faut-il promener le chiot ?

Au cours de la promenade, il ne faut pas rentrer le chiot dès qu'il a fait ses besoins, car il associera rapidement faire ses besoins et fin de promenade donc “ punition ” pour lui. La promenade est un moment de bonheur pour lui. Il ne faut jamais rentrer le chiot s’il n’a pas exonéré, même s’il faut attendre longtemps et parfois c’est long et pénible surtout l’hiver sous la pluie ou le froid! Les maîtres doivent rester sereins et surtout ne pas s’énerver.

S’il a uriné chez vous, vous pouvez avec du papier journal récupérer les urines puis poser l’ensemble par terre dans la rue. Le chiot reconnaîtra ses propres odeurs ce qui l’incitera à éliminer. Si vous possédez un jardin, la facilité certes est d’ouvrir la porte, mais attention afin de récompenser votre chiot vous devez impérativement l’accompagner quel que soit le temps!

 

 

Punition ou récompense ?

Lorsque le chiot s'oublie, la punition est absolument inutile sauf, s'il elle survient au tout début de l'acte à réprimander et qu'elle en provoque son interruption. Si le chiot est puni sans être pris sur le fait, il peut alors éliminer dans des endroits cachés, voire manger ses excréments afin de faire disparaître le corps du délit. Le chiot associe alors la punition à salissures et non la punition à l'acte de salir. Le chiot ne peut pas associer deux événements séparés dans le temps. Lorsque le chiot est pris sur le fait, il est recommandé de dire un "non" très ferme et de l'emmener à l'endroit prévu et attendre qu'il élimine à nouveau afin de le récompenser. Soulignons que la punition physique peut être anxiogène pour lui. Dès qu'il élimine à l'endroit voulu, et surtout après qu’il est terminé, il faut le récompenser systématiquement au début par des caresses ou une friandise. Ultérieurement la récompense sera aléatoire.


Comme pour tout apprentissage, la récompense donne de meilleurs résultats que la punition. Malgré tous les efforts de bonne volonté des maîtres, il y aura toujours des accidents au début de l'apprentissage.

 

 

Vous avez des difficultés à le rendre propre malgré tous vos efforts

Faites vérifier dans un premier temps par votre vétérinaire que votre chiot n’a pas un problème organique (malformation, uretère ectopique, incontinence d’origine neurologique) qui serait alors responsable de la malpropreté. Il peut s’agir aussi d’un chiot peureux en particulier des bruits de la rue, des passants, des voitures.


Le chiot commence à éliminer mais, si un bruit survient, il s’arrête net et attend d’être de retour à la maison, lieu calme, pour exonérer. Il faut prendre en charge la peur et la traiter.

 

Mon chiot élimine dans son couchage

Exceptionnellement certains chiots éliminent dans leur lieu de couchage. Il peut s’agir de chiots ayant vécu en cage dans une animalerie, donc dans un milieu très restreint. Le chiot suite à un événement stressant, comme la séparation d’avec sa mère, un tatouage sans anesthésie, peut présenter un état dépressif aigu. Il est triste, ne bouge pas, ne mange pas, dort beaucoup et ne sort même plus de son couffin pour éliminer. Une prise en charge rapide par le vétérinaire s’impose.

 

Le vari-kennel

Un vari-kennel est une cage de transport. Partant du principe qu’un chiot n’exonère pas où il dort, les éleveurs en conseillent l’usage. Le chiot est enfermé la nuit. Cette méthode peut être efficace. Les maîtres ne retrouvant pas de souillures le lendemain matin, ne grondent pas le chiot. Mais attention, il est hors de question d’enfermer le chiot même le jour lorsque les maîtres sont absents.

 

Comment nettoyer les déjections ?

Il est important de nettoyer les déjections en dehors de la vue du chiot, car la position accroupie est interprétée par le chiot comme une posture d'appel au jeu. Mettre le nez du chiot dans les déjections ne sert à rien, bien au contraire, le chiot aime renifler les odeurs de ses congénères et cela le stimule. L’urine est stérile. Ainsi on ne désinfecte pas, mais on désodorise. Actuellement il n’existe pas vraiment de produits désodorisants et inhibiteurs des odeurs. N’utilisez pas d’eau de Javel ou tout produit à base d’ammoniaque. Ces produits stimuleront encore plus le chiot à éliminer chez vous. Il est conseillé de nettoyer, soit avec de l’eau gazeuse, soit avec du vinaigre blanc dilué dans de l’eau.


Un bon conseil, ne tardez pas dès l’adoption de votre chiot, à le sortir dans la rue, car si on tarde, on risque un retard d’apprentissage à la propreté et cela d’autant plus que les maîtres auront matérialisé l’endroit dans la maison par une serpillière. Le sortir vite dans la rue lui permettra en plus une bonne habituation à un environnement qu’il n’a pas forcément connu dans l’élevage. Il faut arrêtez de dire que le chiot va « attraper des maladies ». Cela est absurde, car il ne faut pas perdre de vue que les personnes rapportent sous leurs chaussures un très grand nombre de particules infectieuses de l’extérieur et qu’ils ne « stérilisent » pas leurs chaussures avant d’entrer chez eux !


Dr Monique Bourdin

Comportementaliste
 
 
Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Mon chien boit beaucoup, dois-je m'inquiéter?
Mon chien boite, pourquoi et comment soulager sa douleur?
Traitement anti puce efficace: Les règles à connaître
Dermatologie: mon chien se gratte
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Akita Inu est un chien de grande taille au poil court qui est originaire du Japon. Il fait partie du groupe des Chiens de Type Spitz et de Type Primitif.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Isabelle Pasquet
Isabelle Pasquet

Docteur Vétérinaire

Je suis vétérinaire, depuis maintenant 9 ans, en médecine générale et en mé...

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...