Accueil >
>
>
L'identification d'un animal, un acte responsable
Bien vivre avec mon animal
Conseils

>L'identification d'un animal, un acte responsable

Chaque année, plus d’un million de chiens, chats et furets sont identifiés par tatouage ou puçage par un vétérinaire pour une vie en toute sérénité. Encore trop souvent perçu comme inutile, l’identification de son animal de compagnie est une précaution indispensable en cas de perte ou de vol pour le retrouver rapidement. Outre leur caractère obligatoire, le tatouage et la puce électronique peuvent lui sauver la vie.

Un chien tatoué sur l'oreille
Le code d’identification électronique se présente sous la forme d’un code barre qui peut être lu par un lecteur électronique que possède les autorités (vétérinaires, gendarmes, refuges)

 

L’identification obligatoire des animaux domestiques

Depuis 1999, la loi française, exige l’identification de tous les chiens âgés de plus de quatre mois qu’ils soient donnés ou vendus. A compter du 1er janvier 2012, cette législation s’étendra à tous les chats nés durant l’année ou âgés de plus de sept mois. Une loi de 2008 interdit toute cession d’un animal sans la présence d’un certificat vétérinaire contenant le numéro d’identification. Autant dire que l’identification deviendra obligatoire pour tous.
 

Pourquoi un tel contrôle?

Il est important de rappeler que l’identification des animaux a été déterminante dans la disparition de la rage sur notre territoire, une maladie qui a sévit durant des dizaines d’années faisant état de nombreux morts. Tout animal ayant vécu plus de six mois en dehors du pays, doit être identifié et à jour dans ses vaccins pour garantir un animal sain et en bonne santé.

Ces données sont indiquées sur son passeport, un support obligatoire depuis 2008 pour voyager au sein de l’Union Européenne.

Contrairement au tatouage, l'identification électronique est gérée par la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL) et par le Syndicat National des Vétérinaires d'Exercice Libéral, (SNVEL).
 

La nécessité d'une identification animale

Avec plus d’un million d’animaux domestiques identifiés, dont 740 000 chiens et 395 000 chats, l’identification garantie pour de nombreux propriétaires, une traçabilité en cas de perte ou de fugue mais il s’agit aussi et surtout d’une preuve irréfutable auprès des autorités en cas de vol. En effet, L’inscription au Siev (Société d’identification électronique vétérinaire) qui répertorie l’ensemble des identifications est le seul moyen de prouver le lien entre votre animal et vous.

Pourtant bon nombre de nos chiens et chats échappent encore à la règle car leurs maîtres estiment que l’identification est inutile ou trop onéreuse. Cette irresponsabilité peut couter la vie de l’animal si celui-ci s’égare. Transporté à la fourrière, il se retrouve enfermé et entouré d’animaux abandonnés par leur propriétaire. Selon la législation en vigueur, la fourrière doit euthanasier l’animal passé un délai de huit jours.

Enfin l’identification est nécessaire pour pouvoir bénéficier d’une assurance animale. L’assurance couvre les dommages que votre animal pourrait causer à un tiers et les interventions vétérinaires si votre animal a subit un accident. La loi se durcit pour les chiens de catégorie 1 et 2 plus sujets aux accidents que les autres animaux. L’identification et l’inscription en mairie est obligatoire et de lourdes sanctions peuvent être engagées si le propriétaire fait l’impasse sur ces obligations légales.
 
 

Les moyens d’identification

Deux moyens existent pour identifier son animal : le tatouage et la puce électronique. Ils présentent tous deux des avantages et des inconvénients.
 

La puce électronique

Ce mode d’identification existe depuis 2002. Il s’agit d’une puce de la taille d’un grain de riz qui se place sous la peau au niveau du cou à l’aide d’une seringue sans avoir recours à l’anesthésie. Elle peut donc être implantée en quelques minutes lors d’une banale visite vétérinaire sans aucune douleur.

Le code d’identification électronique se présente sous la forme d’un code barre qui peut être lu par un lecteur électronique que possède les autorités (vétérinaires, gendarmes, refuges).
Ses nombreux avantages: infalsifiable, ne s’altère pas avec le temps explique son succès. Son coût oscille entre 50 et 75 euros. Depuis ses débuts en 2002, la puce supplante le tatouage comme en démontre le sondage effectué par 30 millions d’amis qui a recensé 68% d’animaux pucés contre 28% tatoués. Ce sondage confirme le nombre de chiens pucés en 2010 qui s’élève à 582 660 contre 157 461 tatoués.

Cette tendance s’explique par la législation européenne qui oblige ce mode d’identification pour tout animal qui franchit les frontières depuis juillet 2011.
 

Le tatouage

Le tatouage qui existe depuis 1970, est réalisé par le vétérinaire ou l’éleveur professionnel dès trois mois ou lors de premières vaccinations. Sous anesthésie, le spécialiste, presse l’oreille de l’animal à l’aide d’une pince pour faire apparaitre l’encre de chine. Cette identification traditionnelle incite encore aujourd’hui, certains malveillants à mutiler l’animal pour faire disparaitre le tatouage lors de vols. Le passage à la puce électronique permet de lutter contre ces abus et de limiter les mutilations.

Le coût d’un tatouage est identique à celui de la puce mais l’encre s’estompe au fil du temps. De plus à partir de juillet 2011, le tatouage ne suffira plus pour pouvoir voyager en dehors du territoire.


Astuce conseil : Un fichier national détenu par la Siev (Société d’identification électronique vétérinaire). En cas de disparition de votre animal identifié contactez le fichier national des identifications :
• le 01.55.01.08.08 pour les chats et les furets.
• le 01.49.37.54.54 pour les chiens.
Accessible également sur internet, en cliquant ici.


L’identification, la vaccination, la stérilisation offrent à votre animal une vie longue et en bonne santé. Pensez-y! 
 
Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
https://flic.kr/p/6bABT9
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Mon chat a les yeux qui coulent
Soigner une cystite chez le chat
Comment nourrir un poisson rouge?
Mon chien boit beaucoup, dois-je m'inquiéter?
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Akita Inu est un chien de grande taille au poil court qui est originaire du Japon. Il fait partie du groupe des Chiens de Type Spitz et de Type Primitif.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Isabelle Pasquet
Isabelle Pasquet

Docteur Vétérinaire

Je suis vétérinaire, depuis maintenant 9 ans, en médecine générale et en mé...

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...