Accueil >
La maladie de Carré et l’hépatite de Rubarth
Votre note :
Maladies du chien

>La maladie de Carré et l’hépatite de Rubarth

La maladie de Carré et l’hépatite de Rubarth sont deux maladies responsables d’épidémies dans l’espèce canine dans les années 60 et 70. De part leur caractère extrêmement contagieux, ces affections se propagent très vite.

Un chien assis qui se fait soigner par le vétérinaire
Grâce aux vaccins, la maladie de Carré et l'hépatite de Rubarth ont quasiment disparu

 

La vaccination des chiens est efficace contre ces deux maladies. Elle a permis de contenir la propagation de ces deux virus à tel point qu’il est actuellement anecdotique de les diagnostiquer.

 

La maladie de Carré

La maladie de Carré est une maladie virale découverte au début du siècle. Il s’agit d’un virus à ARN du genre Morbillivirus qui peut affecter les canidés (loup, chien, renard), les grands félins, les mustélidés (vison, furet...). Peu résistant dans le milieu extérieur, la transmission du virus se fait de façon directe d’animal à animal.

La maladie de Carré est ainsi de part la multitude d’hôtes possibles présente dans tous les continents  sous forme d’enzootie affectant particulièrement les carnivores sauvages.

Elle se présente sous des formes très variées (repiratoires, digestives, neurologiques...).

 

En France, la vaccination a permis d’éradiquer la maladie. Quelques cas cependant sont encore diagnostiqués, en majorité chez le chiot et plus particulièrement chez les chiots venant de l’étranger.

Le vaccin est donc capital pour maintenir une protection de nos carnivores domestiques.

Elle est d’autant plus nécessaire dans les grandes agglomérations ou dans les lieux de regroupement de chiens (chenils, meutes, garderies...).

Vacciner les chiens et les furets est aussi un moyen de protéger la faune sauvage.

 

Notons qu’ un cas de transmission entre un chien domestique et un grand félidé (tigre de Sibérie) a été identifié en Russie.

 

Le vaccin contre la maladie de Carré est un vaccin vivant atténué. Il est recommandé de vacciner les chiots autour des 8 semaines et de réaliser une deuxième injection de primovaccination à partir de 12 semaines. Avant l’âge de 12 semaines, les anticorps maternels encore présents chez le chiot peuvent nuire à l’efficacité de la vaccination.

Le vaccin permet une protection efficace dans les 6 jours après l’injection. Ce délai peut être réduit à deux jours en cas d’exposition au virus en réalisant le vaccin par voie intra veineuse.

Le rappel vaccinal aura lieu une fois par an pour maintenir un taux d’anticorps suffisant.

 

L’hépatite de Rubarth

L’hépatite de Rubarth quant à elle est une maladie virale liée à un adénovirus canin de type 1. Ce virus à ADN est très résistant dans le milieu extérieur ce qui augmente sa dangerosité. Il est responsable comme son nom l’indique d’une inflammation aigüe ou chronique du foie accompagnée d’autres signes cliniques (uvéite, oedème de cornée...).

Le vaccin utilisé est un vaccin vivant atténué fabriqué à partir de l’adénovirus de type 2 (un des agents responsable de la toux de chenil). Il est classiquement combiné au vaccin contre la maladie de Carré.

Le vaccin permet une protection longue (entre 6 et 7 ans). Classiquement combiné par les laboratoires au vaccin contre la maladie de Carré, votre vétérinaire réalise un rappel annuel.

Le protocole de vaccination reste le même pour la maladie de Carré (8 semaines et 12 semaines).

 

Ces deux vaccins (contre la maladie de Carré et l’hépatite de Rubarth) présentent un bonne innocuité. Outre les réactions allergiques inhérentes à tout vaccin,  les effets secondaires sont rares. Des cas d’encéphalomyélites ont été rapportés suite à des vaccins contre la maladie de Carré sur des chiots de moins de 4 semaines ou des individus immunodéprimés.

En revanche, lorsque le protocole vaccinal est bien respecté, les réactions sont rares et bénignes.

 

Le bienfait de la vaccination est indéniable.

 

Dr Isabelle Pasquet

Docteur vétérinaire

 

Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
https://flic.kr/p/8iR7Pj
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Soigner une cystite chez le chat
Comment nourrir un poisson rouge?
Mon chien boit beaucoup, dois-je m'inquiéter?
Combien de temps dort un chat?
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Ariégeois est un chien de grande taille au poil court qui est originaire de France. Il fait partie du groupe des Chiens Courants, Chiens de Recherche au Sang et Races Apparentées.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...

Michaël Silber

Vétérinaire fondateur de Wikimalia

 Président et fondateur du groupe FamilyVETS
"Le métier de Vété...