Accueil >
La maladie parodontale: risques et prévention
Maladies du chien

>La maladie parodontale: risques et prévention

On appelle maladie parodontale toute affection conduisant à une destruction du système d'attache des dents. Les dents sont rattachées à la mâchoire par des tissus (la gencive, l'os alvéolaire, le ligament dentaire et le cément). Lors de maladie parodontale, un ou plusieurs de ces tissus peut être atteint conduisant à un déchaussement dentaire puis à terme à une perte de la dent. Il est donc capital afin de préserver une bouche et des dents saines de combattre cette maladie très fréquente chez nos animaux de compagnie.

Le premier stade de la maladie parodontale est la gingivite.
maladie parodontale est une affection conduisant à une destruction du système d’attache des dents

Les risques de la maladie paradontale
Le premier stade de la maladie parodontale est la gingivite. Il s'agit d'une inflammation superficielle qui si elle n'est pas traitée aura pour conséquence une rétraction de la gencive puis une atteinte progressive des système d'attache en profondeur de la dent. Celà aura donc comme résultante un déchaussement dentaire.
Le tartre est sans conteste la première cause de gingivite chez le chien et le chat. Son apparition est plus ou moins précoce en fonction de la race de l'animal et de son alimentation.
Pour les petites races (chihuahua, bichon, Yorkshire...), les espaces entre les dents sont réduits du fait de la taille de la mâchoire. Le tartre s'accumule plus facilement.

La persistance des dents de lait
Là encore, les races de petit format sont concernées. En effet, comme chez l'homme, les chiens et les chats perdent leurs dents de lait aux alentours des 4 mois et demi. Il est fréquent de constater la persistance des dents de lait malgré la pousse de dents d'adulte. Ainsi, du fait du surnombre dentaire, l'espace entre les dents se voit réduit. Le tartre se forme alors très précocement.

Les gingivites virales
Elles sont très fréquentes chez le chat. Il s'agit de virus responsables d'une inflammation chronique de la gencive puis de l'ensemble du système d'attache dentaire. Le virus le plus fréquemment rencontré chez le chat est le calicivirus. On note en début d'évolution une rougeur à la base des dents qui peut s'étendre à l'ensemble de la gencive. Cette gingivite se traduit par l'apparition d'une mauvaise haleine et dans les cas sévères d'hypersalivation et de difficultés à s'alimenter.
Qu'ils s'agissent de tartre, de persistance des dents de lait ou d'agents viraux, le premier signe de la maladie parodontale est une inflammation superficielle du système d'attache de la dent: la gencive. La gingivite est donc la première étape et devra être combattue afin d'éviter un déchaussement dentaire.

Prévention de la maladie parodontale
Le retrait des dents de lait
Il doit être systématique. Votre vétérinaire devra suivre l'évolution de la dentition de votre chiot ou de votre chaton entre 4 et 8 mois. Dans le cas d'une persistance des dents de lait au delà de 8 mois, ces dernières devront être retirées. Leurs extractions requièrent une anesthésie générale de courte durée.

Le détartrage
Il sera proposé en cas de présence de tartre compliqué ou non d'une gingivite. Le détartrage n'est donc pas un acte anodin car il permet de préserver des gencives saines. En moyenne, le premier détartrage est utile vers l'âge de 6 ans puis à nouveau tous les 2 ans.
En cas de dents abimées, déchaussées, votre vétérinaire traitant sera parfois contraint à pratiquer des extractions dentaires. Le retrait de ces dents est nécessaire pour deux raisons. Elles créent un foyer inflammatoire pouvant favoriser le déchaussement des dents avoisinantes. Elles favorisent les surinfections créant parfois des abcès dentaires.
Dans ce cas, des antibiotiques pourront être prescrits après les soins dentaires afin d'éviter les surinfections bactériennes.

Les gingivites d'origine virale
Cas particulier du chat, ces gingivites sont très difficiles à enrayer du fait de leur chronicité et du portage viral.
Le calicivirus, le plus souvent responsable, va créer une inflammation plus ou moins sévère des gencives, parfois même du palais et de la langue, allant de la simple inflammation à l'ulcère.
Votre vétérinaire traitant pourra vous proposer des traitements anti inflammatoires, anti viraux (interféron) couplés à un nettoyage des dents afin d'éviter le tartre qui ne pourrait qu'aggraver l'état des gencives. Dans les cas très marqués, l'extraction dentaire peut être intéressante pour juguler les foyers particulièrement inflammatoires.

Les soins au quotidien
Leurs objectifs est de lutter contre la plaque dentaire et le tartre. Les croquettes permettent à travers la mastication et le brossage partiel qui en résulte de nettoyer les dents. Les marques de qualité (animalerie, vétérinaire) proposent des croquettes dont la texture favorise ce nettoyage quotidien et préviennet la maladie paradontale.
Les barres à mâcher existent chez le chien et le chat. Pour une efficacité optimale, elles sont à proposer au moins 3 fois par semaine.
Pour les plus courageux, et uniquement chez le chien, vous pouvez opter pour le brossage dentaire. Des dentifrices adaptés existent (gout viande) ainsi que des brosses spécifiques. Si votre animal est docile, n'hésitez pas. Le brossage reste le moyen le plus efficace dans la lutte contre la plaque dentaire et le tartre.

Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Soigner une cystite chez le chat
Comment nourrir un poisson rouge?
Mon chien boit beaucoup, dois-je m'inquiéter?
Combien de temps dort un chat?
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Ariégeois est un chien de grande taille au poil court qui est originaire de France. Il fait partie du groupe des Chiens Courants, Chiens de Recherche au Sang et Races Apparentées.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...

Michaël Silber

Vétérinaire fondateur de Wikimalia

 Président et fondateur du groupe FamilyVETS
"Le métier de Vété...