Accueil >
L'alimentation du perroquet
OISEAU

>L'alimentation du perroquet

Les perroquets sont des compagnons hors pairs : affectueux, joueurs et extrêmement bavards. Pas étonnant qu’il soit l’un des oiseaux les plus populaires et un vaste choix d’espèces existe pour notre plus grand bonheur. Toutefois, vous devez garder à l’esprit qu’ils ont des besoins alimentaires particuliers et contraignants. Face à leur étonnante intelligence, beaucoup d’entre nous rêvent d’adopter ces compagnons tendres et intelligents sans mesurer l’ampleur des soins à apporter pour assurer sa bonne santé. La passion et la patience sont les maîtres mots pour recueillir un tel oiseau à la maison.

Votre perroquet possède un système digestif qui lui interdit formellement de consommer certains aliments dont il est parfois très friand comme les chips, le chocolat ou le lait.
Le perroquet possède un système digestif qui lui interdit formellement de consommer certains aliments

Les principales erreurs à éviter

Votre perroquet possède un système digestif qui lui interdit formellement de consommer certains aliments dont il est parfois très friand comme les chips, le chocolat ou le lait. Ces aliments gras et caloriques déséquilibrent son alimentation et peuvent être mortels surtout que votre oiseau pratique moins d’exercice que dans la nature. L’alimentation assure la croissance des jeunes, la maintenance, la reproduction et l’apport d’énergie. Trop homogène, elle provoque rapidement des carences et excès en tout genre. Trop souvent employé, le régime exclusivement sous forme de graine est préjudiciable pour la santé et la forme de votre oiseau à cela doit s’ajouter des nutriments essentiels comme le calcium.

 

Enfin, évitez de lui offrir de la viande, les perroquets en sont généralement allergiques excepté le jambon mais n’en n’abusez surtout pas.

 

Une alimentation « boulettes » adaptée à chaque espèce

Le perroquet est un oiseau fragile et une alimentation optimale, variée et riche en nutriments est essentielle pour l’aider à vivre plus longtemps et éviter d’éventuels problèmes de santé. Il est conseillé de lui faire suivre un régime exclusivement constitué de boulettes de bonnes qualités pour des repas sains et équilibrés. Les graines présentent elles, de nombreux inconvénients : elles sont riches en graisse et elles inciteront votre perroquet à trier ses graines favorites (souvent très grasses) provoquant alors un déséquilibre alimentaire important.

 

Votre oiseau a besoin également de protéines, de fibres, de vitamines et de minéraux pour ne pas tomber dans une forme de malnutrition. Grâce aux boulettes vous pouvez facilement administrer des médicaments en étant sûr qu’ils seront consommés.

 

Un régime fait maison

Vous pouvez aussi constituer vous-même un régime naturel et équilibré à base de fruits, de légumes et de graines. Mais le travail est cornélien ! En plus de l’apport varié à garantir par six légumes et six fruits minimum par jour, certains s’avèrent nocifs voire toxiques pour votre perroquet comme l’avocat ou la rhubarbe et de grosses portions de fruits peuvent causer des diarrhées. Ils doivent être coupés en morceau, soigneusement rincés, épépinés ou dénoyautés. Sachez qu’ il est très difficile de les stocker car ils pourrissent rapidement et vous pourriez l’empoisonner.

 

En somme, l’alimentation en boulettes achetée dans les magasins spécialisés est la meilleure solution pour garantir le bien-être de votre perroquet.

 

 

Les nutriments essentiels

Les vitamines (excepté la vitamine C), minéraux et oligo-éléments sont indispensables et doivent être introduits dans son alimentation quotidienne. Par exemple, un perroquet femelle dont l’apport en calcium est insuffisant est incapable de pondre d’œuf même non fertilisé. Les coquilles trop minces et trop fines se développent dans l’organisme provocant des constipations. Pire : si la coquille se casse, ses intestins peuvent être touchés et conduire à sa mort.

 

Des suppléments de légumes (salades, carottes, choux, épinards, tomates) de fruits (pomme, poire, abricot, raisin), de pâtes, riz, maïs, arachides, sans oublier l’os de sèche doivent aussi être ajoutés à sa ration journalière en fonction de l’espèce que vous avez choisie. Ils lui apporteront entre autre du fer, du magnésium, des vitamines et du calcium.

 

Demandez toujours l’avis d’un vétérinaire spécialisé, avant de lui donner le moindre aliment.

Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Soigner une cystite chez le chat
Comment nourrir un poisson rouge?
Mon chien boit beaucoup, dois-je m'inquiéter?
Combien de temps dort un chat?
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Ariégeois est un chien de grande taille au poil court qui est originaire de France. Il fait partie du groupe des Chiens Courants, Chiens de Recherche au Sang et Races Apparentées.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...

Michaël Silber

Vétérinaire fondateur de Wikimalia

 Président et fondateur du groupe FamilyVETS
"Le métier de Vété...