Accueil >
Mon lapin éternue, que dois-je faire?
Votre note :
Lapin nain

>Mon lapin éternue, que dois-je faire?

Les lapins tout comme les humains peuvent avoir des crises d’éternuement très violentes. Ces éternuements sont liés à une irritation de la cavité nasale (rhinite), et peuvent être dues à un certain nombre de causes parmi lesquels des causes environnementales, allergique, ou une infection. De par l’anatomie de son appareil respiratoire très particulière, le lapin ne peut pas respirer correctement par la bouche. Toutes maladies des cavités nasales non traitées pourront avoir des conséquences dangereuses pour l’animal.

Un lapin qui éternue
Les éternuements du lapin

 

Les causes environnementales sont les plus fréquentes

 
L’appareil respiratoire du lapin est aussi fragile que celui d’un nourrisson. Il est donc très important de fournir à votre compagnon un environnement qui convienne aux particularités de son espèce. 
 

Aménagement de la cage

 
Ceci commence par l’aménagement de sa cage : le sol de la cage doit être recouvert d’un substrat absorbant les urines et pas trop poussiéreux. Souvent les copeaux de bois ont tendance à être trop poussiéreux et à irriter les cavités nasales. Il est fortement déconseillé d’utiliser un substrat parfumé (copeaux de bois parfumé à la lavande par exemple). Les lapins ayant des pattes avant assez courtes, leur nez est en permanence proche du sol : c’est comme s’ils passaient leurs journées le nez au dessus d’une bouteille de parfum. Il est donc conseillé d’utiliser une litière de chanvre végétale qui est peu poussiéreuse et possède un bon pouvoir absorbant. 
 

Circulation de l'air

 
Il est aussi important de posséder une cage avec une bonne circulation de l’air : préférer les cages dont l’ensemble des cotés et du dessus sont formées de barreaux. Les cages tout en plastic transparent avec seulement une ouverture sur le dessus sont à proscrire car les vapeurs dégagées par l’urine de lapin stagnent à l’intérieur de la cage. A ce propos, la litière du lapin doit-être changée entièrement au minimum une fois par semaine. L’urine de lapin est très concentrée et sont accumulation dans la cage entraine une irritation des cavités nasales. Une astuce consiste à éduquer son lapin à utiliser une litière en plastique dans un coin de sa cage comme toilette. Le nettoyage de ces toilettes sera journalier, ce qui permettra d’espacer le nettoyage entier de la cage. 
 

Température et hygrométrie de la pièce

 
La température et la sécheresse de la pièce dans lequel il vit jouent aussi un rôle important dans l’apparition d’éternuements chez le lapin. En cas d’éternuement, il est important de mesurer ses deux facteurs à l’aide d’un thermomètre et d’un hygromètre (disponible en magasin de bricolage moyennant une dizaine d’euros). 
 
Si le lapin résiste bien aux basses températures, la température de la pièce dans lequel il vit ne doit pas excéder les 28°C (idéalement en dessous de 24°C). 
 
Il est donc important de déplacer votre compagnon dans une pièce fraiche (salle de bain, cave) lors des grandes chaleurs estivales. Généralement, les hautes températures vont de paire avec une sécheresse de la pièce. Le taux d’humidité (hygrométrie) doit se trouver autour de 75%. Afin de faire augmenter l’hygrométrie d’une pièce, outre l’achat d’un humidificateur, il existe d’autres moyens faciles à mettre en œuvre. Par exemple il suffit de placer une plante dans la pièce ou bien de positionner un bol d’eau qui sera régulièrement rempli sous le radiateur, ou derrière une fenêtre. Souvent les crises d’éternuement apparaissent en automne au moment de la remise en route des radiateurs qui vont entrainer une température et une sécheresse trop important dans la pièce où vit le lapin.
 
Enfin, toute utilisation d’aérosols, d’encens, de parfum d’intérieur sont à proscrire dans la pièce ou vit le lapin. Il est aussi conseillé d’installer le lapin dans une pièce autre que la cuisine afin d’éviter les fumées de cuisson. Bien évidement, comme pour les nourrissons, il ne faut absolument pas fumer (cigarette, pipe…) dans la même pièce que le lapin.
 
Les traitements concernant les rhinites d’origine environnementales consistent dans un premier temps à corriger les facteurs incorrects. Eventuellement un traitement médical à l’aide d’anti inflammatoire peut être mis en place, mais il n’aura aucun effet si l’environnement n’est pas rectifié.
 

Les allergies

 
Certains lapins peuvent aussi développer des allergies. Les principales allergies décrites sont liées au foin que consomme l’animal. Le lapin ayant un odorat extrêmement développé, il choisit les brindilles de foin en les reniflant de près. Un foin trop poussiéreux entrainera donc des éternuements. Afin de vérifier si le foin est poussiéreux, il suffit au moment de l’achat de regarder au fond du paquet quand celui-ci est transparent, et de voir s’il y a présence ou non de poussière. Il arrive aussi dans certain cas plus rare que le lapin soit véritablement allergique à son foin. Dans ce cas là, il faudra changer le foin en proposant un foin de composition différente. Eventuellement des anti-inflammatoires peuvent être administrés afin de faire passer la crise allergique.
 

Dans le cas d’infections bactériennes

 
Outre les éternuements liés a des problèmes environnement aux ou d’origine allergique, une infection des cavités nasales peut aussi être à l’origine de ces éternuements. Il s’agit le plus souvent d’infections bactériennes qui font suite à une rhinite environnementale ou allergique non traitée. En effet, dans le cas de rhinite environnementale ou allergique, l’inflammation des cavités nasale entraine une diminution des défenses de l’organisme et donc une sensibilité accrue aux bactéries présentes dans l’environnement. En plus des éternuements, le propriétaire peut observer la présence de pus au niveau des narines, de poiles collés autour des narines. Lors d’apparition de ces signes clinique, une visite chez le vétérinaire est obligatoire. 
 
L’infection doit être traitée rapidement afin d’éviter des répercussions au niveau de l’ensemble de l’organisme (diminution de l’appétit, augmentation de la température), afin d’éviter les infections pulmonaires, et surtout afin d’éviter les obstructions des cavités nasales qui vont empêcher au lapin de respirer comme il a été expliqué plus haut. 
Si la majorité des cas se résolvent à l’aide d’antibiotique à large spectre, certaines bactéries peuvent présenter des résistances. De ces cas, il est alors important d’effectuer un prélèvement afin de réaliser une culture pour savoir quelle bactérie combattre, et surtout quel est l’antibiotique qui marche le mieux contre cette bactérie. 
Dans d’autres cas plus grave, la cavité nasale peut se remplir de pus en péchant complètement l’animal de respirer. Le pus des lapins est de consistance presque solide (à la différence de l’homme, du chien et du chat). L’utilisation d’antibiotiques n’est alors plus suffisante. Il faut réaliser une intervention chirurgicale qui consiste à réaliser un petit trou dans la cavité nasale afin de pouvoir enlever mécaniquement tout le pus. Cette intervention est bien tolérée par les lapins et leur permet de retrouver une respiration normale.
 

Conclusion

 
Les éternuements chez le lapin peuvent être peu graves lorsqu’ils sont d’origines environnementales ou allergiques. Il suffit alors de corriger les facteurs inadéquats. Il faut cependant rester très prudent car si ces éternuements persistent, cela peut entrainer l’apparition d’une infection beaucoup plus grave pour la santé du lapin.
 
Dr Charly Pignon
Docteur vétérinaire
Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
Soigner une cystite chez le chat
Comment nourrir un poisson rouge?
Mon chien boit beaucoup, dois-je m'inquiéter?
Combien de temps dort un chat?
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Ariégeois est un chien de grande taille au poil court qui est originaire de France. Il fait partie du groupe des Chiens Courants, Chiens de Recherche au Sang et Races Apparentées.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...

Michaël Silber

Vétérinaire fondateur de Wikimalia

 Président et fondateur du groupe FamilyVETS
"Le métier de Vété...