Accueil >
>
>
L'échouage de mammifères marins
News
Actus

>L'échouage de mammifères marins

De très nombreux mammifères marins s’échouent chaque année sur nos côtes : petits ou gros, certains comme le rorqual peuvent mesurer 19 mètres de long et peser 40 tonnes : l’un d’entre eux s’était échoué mort sur la plage de St Martin de Bréhal dans la Manche. Mais cela se produit également pour des mammifères marins vivants. On parle même de suicides collectifs. Qu'en est-il exactement ? Cette explication - le suicide collectif - est simpliste. Il existe deux types d'échouages de mammifères marins.

dauphin échoué sur la place
Les mammifères marins sont normalement dotés d'un sonar leur permettant d'évoluer près des côtes

 

L'échouage isolé

Les échouages isolés (90% des cas) concernent souvent des mammifères marins malades : devant respirer à la surface de l’eau grâce à leur évent situé sur le dessus de leur tête, affaiblis par la maladie, ils cherchent alors des zones d’eau peu profonde pour se maintenir sans effort à la surface. La pollution par les métaux lourds absorbés lorsqu'ils se nourrissent de poissons pollués peut être une cause d’affaiblissement général. 
 
 

L'échouage collectif

Les échouages collectifs, plus rares, sont encore mal compris. Les explications s’orientent vers un dérèglement du système de repérage des mammifères marins, pourtant très performant : Le sonar qui utilise les ultrasons : émission de ceux-ci par le dauphin au niveau du dessus de la tête (le melon), réception de l’information de retour au niveau de la mâchoire : ce système s’appelle l’écholocalisation on le retrouve chez la chauve-souris. Un parasitisme intense du cétacé, des affections virales ou le vieillissement pourraient être la cause d’un mauvais fonctionnement de ce moyen de d’orientation et provoque l’échouage. L’importance des ondes sonores émises par l’activité humaine dans les océans peut être aussi une cause du dérèglement de ce système d’orientation très perfectionné. Enfin, il existe, dans certaines cellules du cerveau, des petites particules sensibles aux champs magnétiques terrestres qui permettent aux animaux de se guider. Les champs magnétiques de notre planète évoluant, ils pourraient être responsables des problèmes d’orientation. Tout cela permet de mieux comprendre les échecs de remise à l’eau de dauphins échoués.
 
François Hugues
Docteur Vétérinaire

 

Partagez sur nos réseaux sociaux
facebook
twitter
google+
Crédits
Article précédent
Article suivant
Les articles le plus lus
News
L'actrice qui incarne Sansa Stark adopte son chien-loup
News
Frank et Louie, le chat à deux visages
News
Le chant de la cigale
News
Un chien policier devient une célébrité à New-York
Devenez membre
inscription
connexion
la race de la semaine
L'Akita Inu est un chien de grande taille au poil court qui est originaire du Japon. Il fait partie du groupe des Chiens de Type Spitz et de Type Primitif.
voir race

Nos six experts fondateurs wikimalia

Isabelle Pasquet
Isabelle Pasquet

Docteur Vétérinaire

Je suis vétérinaire, depuis maintenant 9 ans, en médecine générale et en mé...

Charly Pignon
Charly Pignon

Docteur Vétérinaire

Je suis Docteur Vétérinaire et chef du service Nouveaux Animaux de Compagnie à l'École Na...

Minh Huynh
Minh Huynh

Docteur Vétérinaire

Sorti de l'école en 2006, j'ai rapidement souhaité me spécialiser dans la médecine des No...

François Hugues
François Hugues

Docteur Vétérinaire

Diplômé en 1977, je crée l'année suivante ma première clinique vétéri...

Monique Bourdin
Monique Bourdin

Docteur Vétérinaire

Après avoir obtenu mon diplôme vétérinaire en 1967, je suis devenue assistante dans le ser...

Anne Le Gorrec Guérit
Anne Le Gorrec Guérit

Educateur canin

Il y a 12 ans j'étais directrice de production dans le secteur des arts graphiques, aujourd'hui j'éduqu...